Si votre "Pile à Lire" est trop petite, nous avons la solution ! - Sélection d'été

Les vacances sont arrivées ! Enfin !
A nous plages, cocotiers, piscines et transats ! Les valises sont prêtes, la voiture est chargée jusqu'à déborder... Qu'oublions nous ?.. maillots de bain, crème solaire, lunettes de soleil... tout ce qu'il faut pour lire en paix au sol... Ciel ! mais qu'allons nous lire ?

Ne vous inquiétez pas, vos libraires sont là ! Voici une sélection de nos coups de cœurs, nos livres chouchous, des roman qui nous ont marqués et que nous vous partageons ici.

Vous avez juste le temps de passer nous voir avant de partir !

Bon été !

17,50

« Il avait fait de moi la femme que tous auraient voulu avoir. Du moins le disait-il avec fierté, quand je parvenais à me couler dans le moule qu’il avait fabriqué pour moi. Il m’avait appris à m’habiller, à me coiffer, à me maquiller. Il m’avait éduquée.  »
  Quand le roman s’ouvre, Louise, 33 ans, revient dans le village de son enfance pour retrouver sa grand-mère, Toinette, femme du Sud au caractère fort qui l’a élevée à la mort de sa mère. Louise l’a quittée quinze ans plus tôt pour suivre Paul, un peintre plus âgé qu’elle, rencontré un jour d’été dans la boulangerie où elle travaillait. Dès qu’elle l’a vu, elle a su  : « Il a suffi d’un rien pour me ravir tout entière  ». Mais savait-elle que ce ravissement tiendrait moins d’un rêve que d’un rapt  ?
Car si Louise est revenue c’est pour fuir. L’incendie de leur bastide sur la côte, Paul, dont on comprendra qu’il y a péri, et le souvenir de 15 années d’enfer auprès d’un homme qui sera à la fois son grand amour et son tortionnaire. Dans un récit mêlant le présent de son retour chez elle et le passé de sa mémoire, la narratrice se souvient. Elle dit l’extase des premiers mois à New York avec lui, leur mariage et leur départ dans le Sud de la France. La fascination pour cet artiste reconnu, ce Pygmalion nécessaire pour celle qui ne connut pas son père. Mais aussi rapidement la violence, les remarques et critiques, l’estime de soi brisée, ses jours dédiés à lui. L’isolement, Toinette loin d’elle et ses relations réduites aux amis de Paul, François et Clara, son unique confidente, qui tentera de l’aider parce que Louise lui rappelle sa petite sœur, morte dix ans plus tôt, et que Paul aura été le dernier à voir vivante.
  Jusqu’à la dernière ligne, Laurence Lieutaud parvient à garder le suspense sur les raisons de l’incendie et la mort de Paul pour nous tenir en haleine dans ce roman terriblement efficace, admirablement mené et écrit, où elle décortique le mécanisme de l’emprise et suit la chute d’une femme, jusqu’à sa libération.


Eric Teyssier

Alcide

23,00

A Nemausus, les richissimes Solutus et Kareus s'affrontent dans une lutte sans merci pour le contrôle de la ville. Une mort tragique vient cependant bouleverser leurs plans. Est-ce un accident ? Un assassinat qui masque un complot aux ramifications insoupçonnées ?La construction des plus belles arènes de Gaule du Sud promet d'épiques combats de gladiateurs, mais autour de l'amphithéâtre les jeux de pouvoirs se révèlent bientôt dramatiques. L'énergie de Macrinus fils de Solutus et officier de la XVe légion revenu à Némausus, est mise à rude épreuve. Accompagné de ses amis, dont le prince maure Quietus, il compte sur sa femme Marcella et la troublante Felina face à l'ambitieuse Flavilla...Nous sommes en 96 après J.-C. L'empereur Domitien est devenu paranoïaque. Entre menaces, trahisons, séductions et poisons, l'Empire est en danger.


20,00

"La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. “ On dirait une enfant ”, pensa la première, “elle ressemble à une poupée”, songea la seconde.Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire."À travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu.

Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.


Gilbert Sinoué

Gallimard

20,00

Meknès, 10 avril 1672. "Si Dieu m'a donné le royaume, nul ne peut me l'ôter."L'homme qui prononce ces mots s'appelle Moulay Ismaïl. Il vient de monter sur le trône du Maroc et d'accéder aux titres suprêmes de sultan et de commandeur des croyants.Durant son demi-siècle de règne, cet homme hors du commun réussit l'impossible : unifier son royaume et étendre son territoire. On le surnomme le Roi-Soleil marocain.Autour de lui, l'Europe s'avance. Et déjà s'annoncent les premières tentatives de ce que l'on appellera plus tard la colonisation.C'est à travers le regard d'un Français, Casimir Giordano, médecin personnel du sultan, que flamboie cette épopée, faite de déchirements, d'intrigues et de gloire.L'île du Couchant est le premier volume de ce Guerre et paix oriental qui s'achèvera en 1912, à l'heure du protectorat.


Albin Michel

21,90

"Une pépite de roman". Le Parisien

« Je m'appelle Virginie. Aujourd'hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore.

Nina me méprise. Quant à Etienne, c'est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l'enfance. Je ne me suis jamais attachée qu'à ces trois-là. »

1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.

2017. Une voiture est découverte au fond d'un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l'événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d'enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d'amitié ?

Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d'une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au coeur de l'adolescence, du temps qui passe et nous sépare.

Ses précédents romans, Les Oubliés du dimanche et Changer l'eau des fleurs, ont connu des succès mondiaux, totalisant plus de deux millions d'exemplaires, traduits dans une trentaine de pays. En 2018, elle a été récompensée par le prix Maison de la Presse et le prix Choix des Libraires du Livre de Poche ; en 2019, par le prix des Lecteurs.