Dernière nuit à Soho
EAN13
9782072945229
ISBN
978-2-07-294522-9
Éditeur
Joëlle Losfeld
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Nombre de pages
352
Dimensions
22 x 14,8 x 2,3 cm
Poids
408 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Dernière nuit à Soho

Joëlle Losfeld

Littérature étrangère

Offres

Autre version disponible

Soho, quartier londonien populaire, se gentrifie à toute allure. Agatha est une riche héritière qui y possède des immeubles et veut en faire expulser les locataires actuels. Precious, prostituée de métier, habite dans un de ces immeubles. Entre les deux femmes, il y a les mondes qui les séparent. Il y a Robert, qui fréquente régulièrement le bordel et qui était un homme de main du père d’Agatha ; il y a Lorenzo, le Cambridgien devenu acteur qui boit des coups avec Robert ; Cheryl alias Debbie McGee et son acolyte Kevin alias Paul Daniels, un couple de SDF qui vivent dans les sous-sols ; l’avocat Tobias Elton qui défend les intérêts d’Agatha, et son fils Bastian Elton qui a des amis communs avec Lorenzo ; Jackie Rose, la policière qui enquête sur les personnes disparues et les réseaux de trafic sexuel. En suivant ces trajectoires qui se recoupent et s’entrecroisent de manière à former un seul tissu cohérent, on suit l’histoire de cette gentrification. La bataille juridique s’engage entre Agatha, épaulée par Tobias, et Precious, qui participe aux manifestations, est prise en photo et érigée en symbole des travailleuses du sexe qui perdraient tout si Soho perdait son âme pour devenir un quartier bourgeois de plus. La tension monte dans les deux camps au fur et à mesure que se dévoilent les liens qui unissent les protagonistes et s’achève dans un écroulement – la terre de Londres tremble et l’immeuble s’effondre dans un match nul.Le point de vue de l’auteur est résolument social, donnant la parole à cette mixité, enlevant le tabou des travailleuses du sexe – mais aussi celui des femmes cheffes d’entreprises – et mettant au premier plan des femmes fortes sans s’appesantir sur leur genre. Les personnages de Fiona Mozley sont éminemment attachants sans stéréotypes. Née en 1988, Fiona Mozley a grandi à York et a étudié l’histoire à Cambridge. Elle a été la surprise du Man Booker Prize 2017, jusqu’à la shortlist duquel Elmet, son premier roman (Éditions Joëlle Losfeld, 202
S'identifier pour envoyer des commentaires.